SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
11/10/2016

Didier Edon, Maître Cuisinier de France "les chefs doivent désormais s'adapter à l'image que les jeunes ont du métier et qui n'est pas forcément la leur"

D'après communiqué


L'Association des Maîtres Cuisiniers de France sélectionne actuellement par voie de concours, les apprentis qui deviendront les Maîtres Cuisiniers de France de demain. Les sélections du Meilleur Apprenti de France se déroulent actuellement en région Centre Val de Loire à Bourges et Tours, l'occasion de revenir sur ce qu'est l'Association des Maîtres Cuisiniers de France.



Le bureau de l'Association des Maîtres Cuisiniers de France @ DR
Le bureau de l'Association des Maîtres Cuisiniers de France @ DR

Créée en 1951, l'association porte le premier nom d'Association des Maîtres Queues et était présidée par son fondateur, Armand Froissand ; elle regroupait à l'origine 115 membres, répondant tous à une charte d'exigence Un maître queue à l'époque désignait un cuisinier «  faisant autorité dans son art. »

« Les Maîtres-Queux sont avant tout des cuisiniers établis commerçants, qui se sont donnés pour buts : le maintien et la diffusion de l’art culinaire de notre pays, universellement reconnu comme le premier ; l’encouragement à l’apprentissage de la cuisine par les jeunes, appelés un jour à assurer la pérennité du métier ; le perfectionnement de chacun dans cette activité si primordiale à la vie. Ce sont donc surtout des hommes de métier qui désirent chaque jour faire mieux que la veille et dont l’ambition est satisfaite lorsque le client, au jugement formé, apprécie les résultats de leur compétence et de leur pratique. »
(extrait du www.maitrescuisiniersdefrance.com

Elle prend le nom d'Association des Maîtres Cuisiniers de France en 1967 sous l'impulsion de son 2e président Lucien Ogier

De 1962 à 2011, l'Association des Maîtres Cuisiniers de France a vu se succéder des présidents de haut vol portant tous les valeurs d'excellence et d'exigence de la professionn partout en France et également à l'international. En 1991, son président en exercice, le chef Jean SCHILLINGER lance en Alsace le “parcours du professionnel” et assure le rayonnement de l’Association à l’international en développant le Concours du Meilleur Cuisinier au Japon. Depuis 2011, elle est présidée par Christian TETEDOIE( Restaurant Christian TETEDOIE à Lyon). Aujourd'hui l'association est représentée sur tous les continents, en Europe Amérique Centrale, Amérique du Nord, Asie, Mexique, Afrique, Moyen Orient, Caraïbes, Ocean Indien
 

« Les Maîtres Cuisiniers de France constituent le groupement le plus important de grands cuisiniers français dont la compétence, reconnue par tous, fait autorité dans l’art de la gastronomie. Ils sélectionnent rigoureusement les produits qui leur sont nécessaires pour l’élaboration des mets parmi les meilleurs fournisseurs. Ils affirment le goût des mets et des vins de qualité à leurs clients, ce qui constitue une véritable valeur de notre cuisine. »
M. Roger ROUCOU, Président de 1988 à 1991

 
Plus d'infos
http://www.maitrescuisiniersdefrance.com

Didier EDON, Président de la Région Centre Val de Loire

DIdier Edon, chef des Hautes Roches, Rochecorbon, 1*@ Dominique Postel
DIdier Edon, chef des Hautes Roches, Rochecorbon, 1*@ Dominique Postel
Didier Edon, Chef du Domaine des Hautes Roches à Rochecorbon, 1*  est président de la Région Centre Val de Loire pour l'Association des Maîtres Cuisiniers de France. Il revient sur le concours du MAF, dont les sélections pour la région Centre sont organisés à Bourges et à Tours
 
"Ce concours est l'occasion de montrer aux jeunes qui entrent en apprentissage, la réalité de notre métier, dans le cadre d'une compétition. C'est aussi un moyen de valoriser le talent de jeunes apprentis. L'apprentissage aujourd'hui c'est difficile pour les jeunes autant que pour les chefs, parce que pour certains jeunes le rapport à la valeur du travail s'est perdue. L'accompagnement des apprentis en cuisine par les chefs évolue donc aussi : les chefs doivent désormais s'adapter à l'image que les jeunes ont du métier et qui n'est pas la leur."

Les Maîtres Cuisiniers de France en Région Centre Val de Loire



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 13