SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
02/02/2016

Guide Michelin 2016 : la Touraine reste en plan


L'annonce des étoilés du Guide Michelin était l'évènement gastronomique de cette première semaine de février. Annoncée officiellement lundi 1er février au Pavillon Vendôme (Potel et Chabot) à Paris, la liste a comme chaque année apporté son lot de satisfactions, de joies mais aussi de déceptions et de désappointements, autant que de surprises. La surprise était d'ailleurs très présente concernant le département de l'Indre et Loire. La Touraine conserve certes ses étoilés, mais n'en gagne aucune nouvelle, pas plus que de Bibs Gourmands, ce qui est plus étonnant.



La Touraine,conserve donc ses cinq étoilés :
château de Pray (Frederic Brisset)
La Roche Le Roy (Alain Couturier),
Les Hautes Roches (Didier Edon),
La Promenade (Fabrice Dallay)
l'Auberge du Bon Laboureur à Chenonceaux (Antoine Jeudi)

En revanche, elle n'en gagne ou n'en récupère aucune autre : on pense à Olivier Arlot (La Chancelière, Le Bistrot d'Arlot) ou Hervé Lussault (Restaurant Charles Barrier, Le Bistrot de la Tranchée) qui l'avaient perdu en 2014 et qui auraient certainement pu la retrouver cette année. D'autres aussi talentueux et dont la belle progression ces deux dernières années étaient des candidats potentiels, n'ont pas été repérés.

Côté Bib Gourmand, pas de changements non plus. Aujourd'hui le département compte 18 Bib Gourmands.
Le Bistrot de la Tranchée, Tours
Le XII de Luynes, Luynes
L'Auberge du Cheval Rouge, Chisseaux
La Mère Hamard, Semblançay
L'Arche de Meslay, Parcay-Meslay
L'Auberge Pom'Poire, Azay le rideau
L'Océanic, Chinon
La Maison Tourangelle, Savonnières
Le Chien Jaune, Tours
Le Saint Honoré, Tours
Au Coin des Halles, Langeais
La Boulaye, Athée sur Cher
L'Aigle d'Or
Le Casse Cailloux, Tours
Au Chapeau Rouge, Chinon
L'Auberge de Port Vallières, Fondettes
L'Auberge de l'Ile, Ile Bouchard
L'Auberge de la Brenne, Neuillé le Lierre

La nouvelle distinction par contre du guide l'Assiette, permet à 41 établissements de bénéficier d'une distinction en 2016. C'est une distinction, certes un cran au dessous du Bib Gourmand, mais qui permet aux inspecteurs du Guide Michelin de ne blesser personne et de récompenser tout de même la cuisine de qualité et les efforts fournis par les chefs et leur brigade. On retrouve dans cette catégorie : le château de Noizay, l'auberge du Cheval Blanc à Bléré, l'Ardoise à Chinon Le Lion d'Or à Amboise, ou la Tortinière à Montabazon.... et A tours La Famille by Bardet, le Barju, Olivier Arlot, l'Arôme, Les Linottes... pour n'en citer que quelques uns...

Beaucoup d'interrogations donc sur ce palmarès tourangeau en demi teinte, qui laisse perplexe notamment au regard de l"image de territoire gastronomique que souhaite valoriser la ville chef lieu Tours au travers du label Tours Cité Gastronomique Internationale. Récemment interviewé sur notre site, Hervé Lussault, qui vient de fêter ses vingt ans à la tête du restaurant Charles Barrier reconnaissait le manque de rayonnement du département :" Il manque à la Touraine une vraie locomotive, un meneur d'hommes, pour qu'on parle enfin d'elle et qu'on valorise tous ses chefs talentueux". Notons toutefois qu'en région Centre Val de Loire la Touraine est quand même le département qui compte le plus de chefs étoilés.

En région Centre Val de Loire, d'ailleurs, deux départements font particulièrement parler d'eux. Le Loir et Cher où ce sont les Bib Gourmands qui font la différence et l'Indre.
En Loir-et-Cher, aucune modification. Les cinq restaurants étoilés gardent tous leurs étoiles.
Le Domaine des Hauts-de-Loire (Rémy Giraud) à Onzain conserve ses deux étoiles au Guide Michelin. Il reste le seul de la grande région doublement étoilé.
Quatre établissements déjà étoilés l'an passé le restent :
le restaurant Assa à Blois conserve son étoile acquise l'an passé,
La Maison d'à Côté (Christophe Hay) à Montlivault, fait de même.
L'Orangerie du château à Blois conserve son étoile
le Grand Hôtel du Lion d'or à Romorantin, la conserve également.

Côté Bib Gourmands seulement 2 établissements ( contre 6 en 2014) sont récompensés
Le Rendez-vous des Gourmets à Bracieux
Le restaurant du Commerce à Oucques


Dans l'Indre le bilan est plus mitigé certains ont perdu leur macaron. Le palmarès est donc de six distingués et trois déchus
Au 14 Février, à Saint-Valentin, conserve son étoile pour la troisième année consécutive. Il devient le seul étoilé du département.
Cinq Bibs gourmands sont par ailleurs distribués : aux Jeux 2 Goûts (Châteauroux) ; à L'Auberge La Forge (Lys-saint-Georges) ; aux Trois Cépages (Reuilly) ; à l'Auberge Saint-Fiacre (Valençay, Veuil) ; à La Gourmandine (Villedieu-sur-Indre).

Trois établissements perdent leur distinction Michelin : La Cognette (Issoudun) voit son étoile supprimée devient « Assiette Michelin, cuisine de qualité » ; Le Cygne (Le Blanc) et L'Hermitage (Buzançais) perdent tous deux leur Bib Gourmand.

Plus d'infos sur le site Michelin Restaurant
http://restaurant.michelin.fr

A lire également
Du nouveau dans le Guide Michelin 2016
Le palmarès des étoilés Michelin 2016

Guide Michelin 2016 : la Touraine reste en plan


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 13