SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
23/06/2016

Le Court Circuit à Tours joue la carte exclusivement locavore


Le Court Circuit à Tours, c'est un lieu de restauration exclusivement locavore, construit autour d'un lieu d'échanges et de partages conviviaux. Rencontre avec l'équipe fondatrice Jean François Grant et Emilie Bouju.



L'histoire a débuté lors d'un voyage au Laos. A l'époque Jean François Grant, « Jeff »,  23ans, part réaliser un documentaire sur la vie d'une communauté d'enfants dans un petit village au Laos. C'est cette expérience qui lui ouvre les yeux et surtout lui donne l'idée de concevoir, de retour en France, un projet autour d'un lieu de vie commun. Un an après, le concept du Court Circuit prenait forme.
« Ici c'est plus qu'un endroit ou l'on peut se restaurer, c'est d'abord un lieu de vie, de rencontre, d'échange, de partage de connaissances et d'experiences. » Envisagé comme un café participatif, le Court Circuit, s'est installé, il y a quelques semaines, place de la Victoire à Tours. Avec un modèle économique basé sur la coopération, des ateliers « palettes » s'organisent d'abord, pour créer le mobilier : tables, bancs et autres objets utiles et de décoration investissent ce lieu pas comme les autres.
« Beaucoup de gens sont venus participer à cet atelier, des gens du quartier mais de Tours plus généralement, créant ainsi une forte communauté autour du projet, explique Emilie Bouju, 34ans qui a rejoint Jeff dans l'aventure. Emilie depuis, développe la partie culinaire. « Ici on peut manger midi et soir, avec une seule règle, tout vient des producteurs à proximité. » De l'hyper locavore, poussé à l'extrême, car si on ne trouve pas à proximité on ne propose pas le produit au menu. « Cela implique d'être créatif, inventif, et de chercher constament des sources de ravitaillement, explique l'ex-cadre dans le medico social, rennaise d'origine et arrivée dans la région depuis un an. Et les trouvailles sont surprenantes « par exemple j'ai découvert qu'en Touraine, on produit du Millet à côté de Chinon, et de la moutarde à Rivarennes. On ne trouve pas tout évidemment, donc on fait autrement. En restauration traditionnelle, on a généralement une proposition autour de cinq produits, ici c'est trois et on ne gaspille rien. ». Depuis quelques mois, Emilie tisse des liens privilégiés avec les producteurs tourangeaux qu'elle croise deux fois par semaine sur le marché.

@photos Le Circuit Court
@photos Le Circuit Court
Au Court Circuit, le principe est donc participatif. Pas de service à table, chacun va se servir : au buffet pour les plats et au frigo pour les boissons. Au menu et au choix : une assiette complète, des salades et des cakes salés et sucrés, un peu de fromage, de la charcuterie. Le tout avec une proposition de tarifs vraiment accessible à tous les budgets, à partir de 5€. Autre particularité, les féculents sont sans gluten. Et lorsque le soleil est au rendez-vous on peut profiter de la terrasse à l'arrière, située sur la place rue de la Grosse Tour, juste à côté du restaurant Zafferano.

@photos Le Circuit Court
@photos Le Circuit Court
Le Court circuit, est donc un espace libre et ouvert, dont l'avenir s'annonce serein . Pour Jeff, l'idée c'est « de pouvoir accueillir un public très large. Tout le monde peut venir. Nous allons enrichir notre proposition d'animations, de concerts, de rencontres d'artistes,... C'est un fait de société, les gens ont envie de revenir à l'essentiel et d'avoir des lieux ou l'échange la convivialité se font simplement... Ici ça marche plutôt bien, c'est un peu aussi la magie de ce type de projet... »

Le Court Circuit
18 Place de la Victoire
37000 Tours
jeff@courtcircuit-tours.fr
Facebook

@photo Le Circuit Court
@photo Le Circuit Court



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 13