SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
26/07/2016

Le café de la promenade à Bourgueil, une halte campagnarde à découvrir


« Allons z'a la campagne, et oublions Paris » fredonnait le chansonnier Kent. Sur la route campagnarde des vins de Bourgueil , faisons une pause gourmande et réconfortante au Café de la Promenade, qu'ont repris il y a tout juste quatre mois, Samuel le Bahr et sa compagne Nora. Au coeur du vignoble Bourgueillois, l'endroit est propice à la détente et aux rencontres innatendues.



Samuel et Nora, les nouveaux propriétaires du Café de la Promenade à Bourgueil @ Dominique Postel
Samuel et Nora, les nouveaux propriétaires du Café de la Promenade à Bourgueil @ Dominique Postel
Samuel Le Bahr, chef de cuisine, est né à Honfleur dans le Calvados. Des pâturages et paysages normands il a gardé le goût des bons plats dégustés entre copain et en famille, le goût aussi des bonnes tablées, ou tout le monde echange, déguste ensemble, un vrai rapport humain.
Son parcours l'a d'abord amené à cotoyer le côté clair de la salle : dix de service en salle, dans de belles maisons comme l'Amirauté à Deauville. Après un court passage à Ouistreham, il rencontre son épouse Nora, et se découvre l'envie de « faire autre chose.c'est toujours le même métier Mais au final on fait toujours plaisir au client mais différement. C'est un autre lien. » Manier le fouet et aiguiser les couteaux en cuisine le démange, et finalement avec sa compagne, passe le pas.« J'avais des bases en cuisine apprises au lycée. J'ai toujours cuisiné à côté. Et ça toujours été un plaisir »
Après quelques séjours en Touraine, Samuel et Nora tombent sous le charme de la petite ville de Bourgueil et jettent leur dévolu sur Le Café de la Promenade, qui cherche alors son nouveau propriétaire. Cette ancienneusine à gaz du 19e siècle deveneu au 20e le rendez-vous des bouchers puis le Café de la Promenade grâce aux anciens propriétaires Ludovic et Sophie Ragot.

Aujourd'hui c'est une nouvelle équipe descendue des vergers verdoyants du Calvados qui prend la relève de ce restaurant atypique, à l'âme généreuse et amicale, qui fleure bon les soirées entre copains.  « Les habitués viennent me dire bonjour, certains viennent me faire gouter le vin qui'ils trouvent excellent il m'amènent un verre en cuisine. Les vignerons viennent avec leur nouvelle cuvée pour faire gouter aux clients », explique le jeune propriétaire.

La salle de restaurant, familiale @ Dominique Postel
La salle de restaurant, familiale @ Dominique Postel
Ici la cuisine est familiale, mais Samuel le Bahr se tient au courant « des tendances. J'essaie de présenter de belles assiettes. Je veux trouver le sourire sur le visage de mes clients lorsque leur plat arrive à table ». Presque autodidacte, Samuel Le Bahr, développe dans ce Bar de la Promenade un esprit bistrot. « On a gardé la formule des assiettes à partager. Ce sont des assiettes de terrines, charcuterie tourangelle et aussi de poissons fumés dans le jardin. » Voilà qui est pour le moins original et inattendu : un grand fumoir offert par des amis, et une proposition de saumon, thons, maquereaux et quelques poissons de Loire, séduisent fortement la clientèle locale, qui se régale...

On déguste aussi à la carte une proposition de plats plus élaborés pour le diner et déjeuner : filet mignon de porc fumé, croustillant de poulet à la provençale, ou le Hambourgueil de la Promenade ! On retrouve aussi des souvenirs d'enfance : «  La pôélee de Saint Jacques avec fondue de poireaux que je préparais avec ma mère, ou avec ma grand-mère » Et puis il y a les incontournables : « Mon plat fétiche c'est le Tartare. Je le prépare au couteau et y rajoute un assaisonnement très personnel. » En dessert c'est un retour en enfance: « Il y a aussi des desserts de mon enfance, comme le flan de Mémé ». « Un flan pas flan, dixit Nora, son épouse, déjà addicte. Je n'aime pas le flan mais celui là …. » D'ailleurs la grand mère n'est jamais bien loin : à 80 ans elle vient encore de temps en temps "filer un coup de main" derrière le bar. « Elle n'a pas encore goûté ma version de son flan, mais je lui en ai beaucoup parlé », confie Samuel.

Une cave comme à la maison

La cave où chacun prend ce qu'il veut ! @ Dominique Postel
La cave où chacun prend ce qu'il veut ! @ Dominique Postel
C'était la marque de fabrique de la maison : une cave à vin ou chaque client va se servir lui même. Ici donc, pas de carte, mais un libre-service. On choisit la bouteille et l'on boit ce que l'on veut, et si le flacon plait aux convives, ils l'emportent à la maison.  « Il faut fouiller un peu. Aujourd'hui on a 80 références et on étoffe la cave avec l'aide de notre partenaire, la Réserve Vini be Good à Beaumont à Véron. Ils nous épaulent sur le choix des vins ». Une cave comme un garde-manger (mais à bonne température toute l'année) dans laquelle on retrouve entre autre,une grande majorité de vins bio ou en biodynamie, et somme toute assez peu de vins conventionnels.

En plus de l'activité de restauration, le Café de la Promenade propose aussi 5 chambres atypiques,. conçues à l'image des maisons troglodytes, où l'on passe une nuit au frais dans des chambres cocooning et joliments décorées. L'été, on peut se rafraîchir autour de la piscine réservée aux clients.
Les nouveaux propriétaires le confirment : « on ne regrette absolument pas la Normandie. Ici c''est le seul endroit ou vous trouverez deux tablées qui ne se connaissent pas, discuter ensemble et partager leur repas. Vous venez seul, mais vous terminez avec des voisins de table. »

Par Dominique Postel
Crédits photos : Dominique Postel, Cafe de la Promenade

Café de la Promenade
1 Place du Général de Gaulle
37140 Bourgueil
02 47 95 10 87
http://www.cafedelapromenade.com/


*L'abus d'alccool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération

Une des 6 chambres, cocquettes et campagnardes à la fois @Dominique Postel
Une des 6 chambres, cocquettes et campagnardes à la fois @Dominique Postel




A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 13