SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
14/10/2016

Pascal et Véronique Leger, céréaliers à Saint-Epain : du champs de blé aux cakes sucrés salés


A quelques kilomètres du village de Saint Epain, au lieu-dit le Gros Buisson, l'exploitation agricole de Véronique et Pascal Léger, développe une activité céréalière diversifiée. Le couple développe en plus, depuis 7 ans, une activité meunière, qui inclue la transformation du blé en préparation culinaires gourmandes à base des farines produites. Une activité bienvenue qui transforme au quotidien le métier d'agriculteur.



Véronique et Pascal Léger, agriculteurs céréaliers et meuniers@DR
Véronique et Pascal Léger, agriculteurs céréaliers et meuniers@DR

Pascal Léger, exploite ses terres familiales depuis 25 ans. C'est la 3e génération . Véronique, son épouse, après une première carrière dans l'univers sociale en tant que Conseillère en Economie Sociale et Solidaire, le seconde au moulin. A 40 ans, après avoir « fait le tour de son métier » elle se lance dans l'entrepreunriat aux côtés de son mari et développe l'activité de transformation du blé. « Je suis une fille de maraîcher, et une femme de paysan et je suis devenue au fil du temps une payasnne. » . Mais son attirance pour la fabrication est liée à une première expérience marquante chez un pâtissier tourangeau bien connu, la Maison Mahou, chez qui elle travaillera trois ans en fabrication « J'adorais la pâte, la farine, le chocolat... » avant de passer derrière le comptoir en tant que vendeuse. Le point de départ de sa nouvelle activité: une reflexion sur le devenir de l'exploitation agricole. « Sur la manière de faire comprendre aux gens la réalité de notre métier. Faire prendre conscience que l'on est constamment tributaire des aléas de la nature. » Et aussi, sur la manière de pallier ces aléas climatique en limitant les pertes. L'idée nait alors, d'une unité de transformation du blé, et de la fabrication de farines au sein de l'exploitation.

«   C'est assez nouveau pour un agriculteur d'avoir une unité de transformation sur place, intégrée à l'exploitation. Mais cette nouvelle orientation nous a permis de créer plus de contacts, de rencontrer des gens curieux. Et aussi de voir différement notre métier d'agriculteurs. »

Avec l'activité démarre en 2011 par l'acquisition d'un premier petit moulin artisanal. Dès les premiers mois, la production atteint un bon rendement. Un an plus tard, le couple investit dans un moulin plus gros, disposant d'une meule de 70 cm et permettant un rendement de 70kg / heure de farine. La production se fait à flux tendus.

« Je n'ai quasiment pas de stock. Tout part en commande, une fois la farime moulue, elle est conditionnée frâiche en sachets .Mais beaucoup de nos clients passent commande sur le site et viennent à la ferme pour chercher leurs achats. »


Pour valoriser le produit Véronique Léger a choisi de décliner en parallèle des farines simples blanches, complètes et semi complètes, une gamme de préparations culinaires à base de farine, ainsi que des préparations pour le pain.

 « J'ai commencé par une recette de gâteau de ma maman que j'ai appelé
Le Gâteau de ma Mère. Ensuite j'ai proposé les Madeleines au Safran, puisque nous cultivons aussi du Safran à la ferme. »

Aujourd'hui Véronique propose une vingtaine de préparations sucrées et salées : cake salé au safran de Touraine, cake coriandre au curry, à l'origan, à l'estragon, au cerfeuil, et en sucré madeleine au parfum Vanille, à la cannelle façon « speculos », cookies chocolat, et chocolat noisette, ou encore pain d'épices, pour n'en citer que quelques uns. Chaque préparation est accompagnée d'une recette .

Véronique Léger vend ses produits en épicerie fine, via le réseau La Ruche Qui Dit Oui et dans des magasins de producteurs en Touraine. Une vente en direct est organisée une fois par semaine à la ferme, le mercredi.

Parallèlement Pascal et Véronique Leger développent des animations à la ferme, notamment à destination du jeune public. Des ateliers de fabrication où les enfants peuvent notamment plonger les mains dans la farine et comprendre le fonctionnement d'un moulin et la frabrication du pain.

Un marché traditionnel à Noel rassemble dans la cour de la ferme, producteurs et artisans, et propose des démonstrations et dégustations, pour le plus grand bonheur des visiteurs et des clients fidèles.

 


Plus d'infos
Le chant du blé
http://www.chantdeble.fr/

Le chant du blé en chiffres
Exploitation agricole céréalière de 110ha
Production : 30% de blé qui varie suivant les rotations, colza, tournesol, blé dur (pour les pâtes), Trèfle, Luzerne pour l'enrichissement de la terre uniquement. Un peu de Safran

 



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 13