SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
14/05/2016

Retrouver la cuisine de maman chez Les Fils à Maman à Tours


La marque indépendante toulousaine de restauration traditionnelle, Les Fils à Maman, s'est installée depuis un mois avec un nouveau restaurant à Tours, rue du Grand Marché.



Pierre-Louis Castera, gérant des Fils à Maman à Tours et sa collaboratrice @Dominique Postel
Pierre-Louis Castera, gérant des Fils à Maman à Tours et sa collaboratrice @Dominique Postel
Le 17e restaurant du groupe La Bonbonière, propriétaire de la marque Les Fils à Maman vient donc de s'installer en plein cœur du quartier Plumereau, en lieu et place de l'Amarina, restaurant traditionnel, rue du Grand Marché. Un emplacement stratégique pour cette enseigne à l'esprit régressif, décoration et cuisine version années 80, qui veut aussi démontrer qu'on faire du « bon  et local » tout en s'amusant. Une clientèle ciblée plutôt jeune, ou en tout cas avec des souvenirs de Kiki en peluche, de Casimir et Hypolyte ou du casse-tête Rubiscube, mais surtout nostalgique de la cuisine de « maman ». Et justement les mamans sont au cœur de l'histoire, puisque c'est grâce, ou plutôt en hommage à leur bons petits plats familiaux, que trois copains Julien, Alban et Laurent ont décidé un beau jour de 2008 à Paris de se lancer dans la restauration. Ensemble ils crééent Les Fils à maman, qui depuis essaiment partout en France des bons souvenirs et plats mitonnés comme à la maison.

A l'intérieur, on découvre un concept déco autour d'objets de récupération, dans un esprit bistrot des années 30 : le mur d'images en salle, marque de fabrique de l'enseigne, nous rappelle à notre bon souvenir les barres de Raider, les points fulgurants de Goldorak ou les pochettes vinyls de Gotainer...  Oeuvre d'art revival, le mur d'images au fond de la salle composée de photos retrouvées du gérant de ses amis, sa familles, parents, cousins, etc... Une composition réalisée in situ par le jeune gérant, Pierre-Louis Castera.

Cuisine de maman

La salle version bistrot années 30 des Fils à Maman@ Dominique Postel
La salle version bistrot années 30 des Fils à Maman@ Dominique Postel
Côté cuisine, on déguste une carte faite maison, renouvelée tous les trois mois, avec de nouvelles recettes, concoctées par le Chef Martin du groupe et exécutées par les chefs cuisiniers de chaque enseigne. Ici à Tours, c'est Thomas Deslandes ( Restaurant Le Club des Cinq, Paris ) qui a pris les commandes de l'équipe, pour la plupart composée des anciens de l'Amarina.

Une cuisine qui veut rendre hommage à « la bonne cuisine de « quand on était petit », simple et savoureuse , avec des produits frais et de saison : en bref, celle de nos mamans, version restaurant. Sur la carte, tout est prétexte au sourire et au souvenir nostalgique : le filet trop mignon au risotto de aux Coquillettes, le Mille-feuilles de légumes confits au Saint Môret et coulis de poivrons, le Cordon Bleu (celui du père Doudou) à la poitrine fumée et au Goronzola, et un petit dernier « pour la route » : le tartare de Saumon aux herbes et Rice Krispies... voilà des noms de plats qui décidément, ne s'inventent pas, à moins d'y avoir déjà gouté grâce à sa maman...

Les fils à Maman
24 rue du Grand marché
37000 Tours
02 47 20 50 25
http://www.lesfilsamaman.com/tours/

Un exemple de dessert des Fils à Maman @DR
Un exemple de dessert des Fils à Maman @DR

Le Cordon Bleu façon Les Fils à Maman @DR
Le Cordon Bleu façon Les Fils à Maman @DR


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 13