SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
20/01/2016

Un voyage pédagogique et gastronomique en Touraine pour les élèves de Ferrandi Paris


Durant trois jours, du 20 au 22 janvier, un groupe d'étudiants anglophone en formation à l'école Ferrandi, découvriront la campagne tourangelle et ses trésors gastronomiques, en compagnie du chef enseignant Stéphane Jakic. Découverte du parcours.



Dès leur arrivée sur Tours, mercredi matin le groupe de jeunes étudiants, prendront la direction de Chenonceau, pour une visite du château et une première étape gastronomique à l'auberge Le Cheval Blanc à Bléré chez le chef Damien Litaudon. Ils se rendront ensuite à la champignonière de la Cave des Roches et rendront visite à Rodophe Le Meunier (MOF Fromager et Meilleur Fromager àl' International 2007) à La Croix en Touraine. En soirée, une table d'exception leur sera réservée chez le chef étoilé Didier Edon, au Domaine des Hautes Roches à Rochecorbon.
Le lendemain, départ annoncé pour une visite de l'épicerie fine des pros Terre Exotique et une étape gastronomique au Bistrot d'Arlot, chez le jeune chef tourangeau Olivier Arlot. L'après midi se poursuivra par une promenade buissonnière dans l'un des Jardins d'Alain Passard à Fillé-sur-Sarthe avant une troisième étape gourmande à la Maison Tourangelle chez le chef Frédéric Arnaud. Leur dernière journée en Indre et Loire sera consacrée à la visite de Saumur et de ses richesses viticoles : visite du domaine du Clos Cristal à Montsoreau, puis des caves troglodytes de Montsoreau et une visite du Moulin de Sarré.
Les Nouvelles Gastronomiques de Touraine suivront ce périple gastronomique lors des journées tourangelles... Gardez le fil...

Ferrandi, l'école de cuisine ouverte sur le monde

300 étudiants de 40 nationalités différentes entrent chaque année en formation à Ferrandi © Dominique Postel - Nouvelles Gastronomiques de Touraine
300 étudiants de 40 nationalités différentes entrent chaque année en formation à Ferrandi © Dominique Postel - Nouvelles Gastronomiques de Touraine
Une des particularités de l'école Ferrandi, est l'ouverture à un corpus d'étudiants étrangers d'une partie de son enseignement. Chaque année 300 stagiaires jeunes adultes ou adultes en reconversion, en provenance de 40 nationalités différentes accèdent à l'école de l'excellence parisienne, avec un fort pourcentage en provenance du continent asiatique.

« Ces cursus existent chez nous depuis une vingtaine d'année, et font donc partie de la culture de l'école, explique Muriel Dejan, en charge de la communication et de la promotion de l'école. Deux programmes intensifs de 660 heures chacun, sont proposés chaque année et permettent aux étudiants étrangers de parfaire leurs connaissances et d'apprendre la cuisine selon les codes français. Ces programmes de 11 mois sont répartis en 5 mois de formation et 6 mois de stage en entreprise. Ils sont dispensés en anglais par des chefs enseignants. Les cursus concernant l'enseignement pratique amis également théorique de la pâtisserie et de la cuisine, et aussi la connaissance des vins, culture française oblige. « L'école Ferrandi dispose de cinq chefs enseignants sur ces cursus, avec un intensif basé essentiellement sur la pratique en cuisine. Ils participent également à des voyages pédagogiques, durant lesquels les jeunes vont découvrir avec leur professeur une région, un territoire gastronomique. Ils peuvent ainsi appréhender les cultures culinaires locales et rencontrer des chefs régionaux ». Ces étudiants étrangers sont en majorité attirés par les grandes maisons françaises et leurs objectifs est souvent d'accéder à des hauts postes a responsabilité dans des établissements de prestige.

Lisa, Autrichienne, en Formation Intensive Cuisine à Ferrandi

Lisa étudiante Autrichienne et son professeur à Ferrandi © Dominique Postel - Nouvelles Gastronomiques de Touraine
Lisa étudiante Autrichienne et son professeur à Ferrandi © Dominique Postel - Nouvelles Gastronomiques de Touraine
« J'ai décidé de venir étudier à Ferrandi sur les conseils d'un ami qui lui même à étudié ici. Je n'avais pas forcément cette idée d'apprendre en France au départ, mais j'aime beaucoup cuisiner. Mon grand-père avait un restaurant à Vienne (en Autriche, NDLR) et j'étais souvent avec lui en cuisine. J'ai réalisé mon stage à l'Astrance en fin d'année chez Pascal Barbot et j'ai découvert la technicité dans le travail et la finesse des produits. Une de mes recettes préférées est le filet de sole farci aux cèpes avec sa glace de poissons... Mon projet ? Mon petit ami a un restaurant ici en France, mais je ne veux pas forcément travailler avec lui ! J'aimerais me lancer en tant que chef à domicile et partir travailler quelques temps à Londres. Je voudrais découvrir d'autres façons de cuisiner avant de travailler ici en France. »

Par Dominique Postel
Crédits photos : Dominique Postel

Lire également
L'école de cuisine Ferrandi, là où naît l'excellence de la gastronomie française'école de cuisine Ferrandi, là où naît l'excellence de la gastronomie française


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 13