SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
05/11/2016

Vente aux enchères Saint Martin : 26110 euros pour l'église de Saint Martin le Beau


Vendredi 4 novembre au Château de la Bourdaisière avait lieu la vente aux enchères des 1700 bouteilles millésimées 2015 de l'Association des Jeunes Vignerons de Montlouis au profit de la restaurant de l'église de Saint-Martin le Beau. Une vente réalisée par l'étude ROUILLAC, parrainée par Frederik Gersal, Cecilia Dutter et Phiippe Grimbert. en présence de personnalités dont Angélique Delahaye, députée européenne et maire de Saint-Martin le Beau.



Les vignerons de Montlouis et Alexandre Montmousseau du Domaine Château Gaudrelle de Vouvray@Dominique Postel
Les vignerons de Montlouis et Alexandre Montmousseau du Domaine Château Gaudrelle de Vouvray@Dominique Postel

Au château de la Bourdaisière, l'esprit de partage et de solidarité de Saint Martin, aura bel et bien fait son œuvre. 1700 bouteilles de Montlouis, Millésime 2015, étaient présentées à la vente sous forme de lots de 2 à 4 bouteilles. Sous la houlette du Commissaire Priseur Aymeric Rouillac , les adjudications ont atteint pour certains lots des sommes  conséquentes,inégalées en Touraine. Les fruits de la vente iront pour une grande partie au fond de restauration de l'Eglise de Saint-Martin Le Beau, en partie dévastée par un incendie criminel en avril 2015. Une autre partie sera versée à l'association Emergences, une structure tourangelle qui œuvre pour les plus démunis.


De belles bouteilles pour une belle générosité

Aymeric Rouillac, Angelique Delahaye, et Frederik Gersal entourent la présidente de l'association des Jeunes Vignerons de Montlouis, Céline Avenet@Dominique Postel
Aymeric Rouillac, Angelique Delahaye, et Frederik Gersal entourent la présidente de l'association des Jeunes Vignerons de Montlouis, Céline Avenet@Dominique Postel

Au total 36 lots ont été présentés au public sous le marteau éclairé et toujours aussi théâtral d' Aymeric Rouillac. Une première série composée de lots de 4 bouteilles présentaient des vins estampillés du nom de personnalités locales ou nationales. Angelique Delahaye,députée européenne, Serge Babary, maire de Tours, Frederik Gersal, animateur sur France 2 et écrivain, François Chidaine, vigneron président de la Fédération des associations viticoles d'Indre-et-Loire , ou encore Abraham Courtemanche, Grand Maître spirituel de la Côterie des Closiers de Montlouis sur Loire, ont composé leur lots sélectionnant chacun quatre dates symboliques de leur propre histoire. correspondant au numéro de chaque bouteille.
Une dizaine de lots « historiques », composée de bouteilles millésimées, anciennes, offertes par des vignerons de Montlouis ont complété le panier de vente.

Au final la vente de ces 36 lots aura généré un total de 26 110 euros.


Trois lots d'exception

36 coffrets mis en vente au château de la Bourdaisière
36 coffrets mis en vente au château de la Bourdaisière

Trois lots d'exception ont clôturé cette vente : le premier était un patchwork en tissus, composé de 2200 hexagones représentant le partage du manteau de Saint-Martin, le second un Balthazar (12l) portant une étiquette peinte à la main.

Et enfin le lot de la réconciliation : deux bouteilles l'une d'appellation Vouvray (Domaine Château Gaudrelle, Alexandre Monmousseau et l'autre de l'appellation Montlouis, accompagnée d'une médaille en or de Saint- Martin, sortie de l'atelier du joaillier Emmanuel Lecerf, créateur de la médaille.

Quelques belles ventes atypiques

Parmi les bouteilles* mises en vente au Château de la Bourdaisière, quelques unes ont marqué la vente, à la fois par leur histoire, leur symbolique ou encore par leur originalité, amis aussi et surtout, pour le montant de leur adjudication

Le Premier Lot. Un lot symbolique puisque les deux bouteilles portent comme numéro les dates de naissance et de mort du pèlerin Saint Martin. 316 -397. Un lot de deux bouteilles adjugé pour une somme de 220€

Le Lot N°4. La légende des Trois Pichets.
«
 Un jour, Martin apporte de Pannonie (Europe centrale) une petite plante dans un os d’oiseau. En cours de route, elle grandit si vite qu’il dû la placer dans un os de lion, puis un os d’âne. Arrivée à Tours, il la planta et à l’automne suivant, elle donna des raisins dont leur  jus remplit trois pichets. Au premier bu, les buveurs chantèrent tel l’oiseau, au second, ils eurent la force du lion, au troisième, ils se mirent à braire comme les ânes».
Adjugé pour 1 000 euros

Le Lot 34. Le patchwork en 2200 morceaux de tissus colorés éalisé par l'Association La Feuille d'Erable, représentant le partage du manteau de Saint Martin a été adjugé à 2 700 euros.

Le lot 35. Le Balthazar, un beau flacon de 12l, flanquée d'une étiquette peinte à la main, réalisée par une éudiante tourangelle de l'école Brasart. Ce « flacon de la démesure » a été adjugé à 2 000€

Le lot 36. Joliment intitulé par Aymeric Rouillac, « le Miracle de Saint Martin » composée des deux bouteilles de Montlouis et Vouvray, et d'une médaille de Saint-Martin, en or a été lui, adjugé à 11 000 euros.
Les trois lots prestigieux ont été acquis par le même investisseur Gilbert Moujabber. Ce dernier présent ,à la vente a choisi de laisser la médaille de Saint-Martin ainsi que le Patchwork à la commune de Saint Martin le Beau, pour qu'ils soient déposés dans la future église restaurée.
Samedi 5 novembre une autre vente s'est déroulée au chateau de la Bourdaisière. Cette fois il s'agissait des bouteilles individuelles mises en vente au prix de 25€ , dont 15€ seront reversés au fond d'aide à la reconstruction de l'eglise Saint Martin le Beau.

Les bouteilles de la cuvée Saint-Martin sont désormais en vente au grand public . Plus d'infos sur le site
www.cuveesaintmartin.com

lire également
Vouvray et Montlouis ensemble pour Saint-Martin

*L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 13