SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
13/02/2016

Winesee une nouvelle application qui bouleverse notre rapport au vin


Une nouvelle WineApp vient d'être présentée par la société Winesee, une startup tourangelle positionnée sur les produits high-tech sensoriels. L'idée : ne plus acheter son vin par hasard.



Lancée en avant-première, au centre de recherche sensoriel Certesens à Tours Nord, l'application Winesee, du nom de la société à l'origine du concept, n'arrivera sur le marché qu'à l'automne prochain. Mais déjà elle préfigure un bouleversement dans le comportement du consommateur de vin, qu'il soit néophyte ou connaisseur. A l'origine du projet, Jean-Michel Durivault, biologiste, expert en vins et passionné, entouré d'une équipe de jeunes marketeurs et spécialistes du développement de produits innovants : Jean-Christophe Arnaud, Romain Parisis et Guillaume Hurbault. « Nous sommes partis du constat suivant : 85% des gens achètent leur vin au hasard ou pour une mauvaise raison : un concours, une médaille d'argent, la forme de l'étiquette, même les trous dans un rayonnage... ou parce quelqu'un nous a dit ça c'est un bon vin... », explique Jean-Christophe Durivault chargé du développement marketing de l'application Winesee.

L'application Winesee veut se démarquer totalement dans le paysage de ce qu'on appelle les Wine Apps. Aujourd'hui on en dénombre près de 200, compatibles sur Android et IOS, dont la finalité est très diversifiée : de la notation de vins de vignerons et millésimes, aux applications d'accord mets et vins, à des applications régionalistes (voir article sur le top ten des Wine Apps) le consommateur n'est plus seul désormais devant le rayon vin du supermarché, ou chez son caviste, quand il s'agit de choisir la bonne bouteille. « Ce qu'on a essayé de faire avec Winesee c'est de répondre à cette problématique en proposant quelque chose de personnalisé pour aider le consommateur à trouver en fonction de ses goûts et uniquement ses goûts, le vin qui lui correspond le mieux. »

Comment ça fonctionne ?

Le consommateur ne choisira plus son vin par hasard © Fotolia
Le consommateur ne choisira plus son vin par hasard © Fotolia
Dans un premier temps, la version Beta de Winesee, dont la mise sur le marché est prévue en septembre 2016 sera compatible sur les plate formes IOS. Le principe est assez simple et plutôt ludique. Après avoir renseigné son profil, l'utilisateur est invité à renseigner un certain nombre d'indications, sur ce qu'il aime en terme de produits, de goûts : beurre de cacahuète, avocat, haricots, citron, etc... Ensuite c'est le rôle de l'algorithme ingénieux, de faire « matcher » ces choix avec les caractéristiques des vins contenus dans la base. Le consommateur au final, disposera d'une liste d'une dizaine de vins, correspondant tous à ses critères gustatifs personnels, avec un pourcentage d'appréciation pour chaque vin.

Au départ une cinquantaine d'items de goûts, produits et saveurs seront proposés, en correspondance avec un certain nombre de références de vins, de vignobles français, mais également, et c'est prévu pour le développement, des vins étrangers, et les vins du Val de Loire seront bien sûr mis en avant dans la version Beta. Pour Jean-Michel Durivault « il y a autant de consommateurs différents qu'il y aura de vins proposés et inversement. » Le système de scoring implique que dans la liste des dix vins sortant, deux vins peuvent avoir le même résultat, simplement parce que leurs caractéristiques correspondent tous les deux au profil gustatif renseigné. »

L'application ne proposera pas d'accord met / vin « Il n'y aura pas d'interaction avec ce que l'on mange, l'application se dénote des applications déjà existantes qui propose des accords mets vins. Ici, la base de préconisation est strictement sensorielle et émotionnelle. »explique Jean-Michel Durivault. Ainsi on pourra tout à fait se retrouver avec un Châteauneuf du Pape devant un filet de Sandre, « voire avec un Baba au Rhum » « Le développement apportera une autre complexité, celle de l'émotion et de la culture mais là aussi il s'agira de mesure et pas de dogme. »

Des enjeux forts pour le consommateur et les professionnels

Le consommateur pourra se constituer une cave personnelle qui lui ressemble © FOTOLIA
Le consommateur pourra se constituer une cave personnelle qui lui ressemble © FOTOLIA
L'application incite à responsabiliser le consommateur dans sa démarche d'achat de vins. Elle permet de mettre au cœur de l'acte d'achat, non plus une idée reçue, un dogme, ou un conseil pas forcément bien avisé... mais réellement son propre profil gustatif. Avec Winesee c'est le consommateur qui décide. L'intérêt de l'algorithme, c'est qu'il permet aussi de mettre en lien plusieurs vins correspondants tous à ce profil, des vins qui n'appartiendrons pas forcément aux même vignobles, qui n'auront par forcément les même typicités. Les seuls filtres communs seront le prix, la distance pour se procurer le vin.

L'application Winesee permettra à terme, l'achat en ligne. Le consommateur qu'il soit averti ou non, pourra ainsi se constituer sa propre cave, avec des vins qu'il aime, ou au moins qu'il a aimé, à un moment donné. En effet nos goûts et envies évoluant régulièrement, les champs renseignés dans l'application pourront être soit sauvegardés en positif soit en négatif et être ainsi réévalués régulièrement. De la même manière, le matching sera régénéré chaque année pour une sélection de vins. Côté professionnel, l'application Winesee, devrait inciter les professionnels à porter un autre regard sur leur vins en laissant le choix au consommateur de se forger sa propre idée du vin. En revanche, il n'effacera pas l'importance d'un échange direct avec le vigneron producteur sur son savoir-faire, et c'est bien là l'essentiel.


*L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

Par Dominique Postel
Crédits photos : Fotolia, Winesee

http://www.winesee.co/


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 13